06 10 68 88 36 lesclesdelecriture@gmail.com

Les troubles de l'écriture

Un grand nombre de personnes souffre d’avoir une écriture déficiente. Les causes sont aussi diverses que variées.
Retrouvez quelques illustrations de ces troubles dans la vidéo réalisée par Anne Gaël Tissot, membre du réseau des rééducateurs indépendants. 

Les grapho-pédagogues du réseau 5E adaptent les exercices de rééducation aux difficultés et aux progrès de chacun. 

La main de cette petite fille ne repose pas sur la table, elle se fatigue vite et n’a aucune précision.

Le tracé des lettres monopolise toute l’énergie et l'attention de cet enfant, il ne peut réaliser les exercices dans le temps imparti. Il perd toute confiance en lui.

La mauvaise tenue du crayon entraîne douleurs et lenteurs pour cet enfant, son écriture est illisible.

Un enfant pour qui l’écriture n’est pas aisée aura inéluctablement des difficultés à mémoriser, à comprendre l’écrit et à progresser sereinement dans ses apprentissages. Il appréhende avec inquiétude chaque passage à l’écrit, il perd confiance en lui… 

    Ecrire mal  : un cercle vicieux mais pas une fatalité !

La méthode

Au cabinet, pas de lignes d’écriture ! Elles sont inutiles pour se rééduquer et généralement pas du tout appréciées !

Pas de baguette magique mais une méthode qui a fait ses preuves et qui est utilisée par une quarantaine de rééducatrices, spécialisées en graphopédagogie, partout en France.

Un programme personnalisé est réalisé à partir des écrits communiqués et des observations faites lors de la première séance.

 Les séances sont espacées toutes les trois semaines exceptées pour les deux premières qui ont lieu à une semaine d’intervalle.

Des exercices ludiques, adaptés aux progrès ou aux difficultés persistantes, seront à travailler quotidiennement à la maison. 

Pour les rééducations d’enfants, la présence d’un adulte est souhaitable durant les séances pour pouvoir ensuite veiller à la bonne réalisation des exercices à la maison.est

La régularité est la clé pour obtenir des résultats qui vous surprendront !

Les séances

La première séance 

Lors de cette première séance, un entretien oral, l’observation des cahiers ou écrits apportés ainsi que la copie de quelques phrases permettent de repérer les principales difficultés, d’analyser la posture, la tenue de crayon et de proposer les premiers exercices de rééducation.  Ces exercices peuvent prendre la forme de jeux, d’activités motrices qui seront à travailler quotidiennement à la maison. Des tests de latéralité peuvent aussi être réalisés.

La première séance est souvent un peu plus longue que les suivantes.  La seconde séance a lieu une semaine ou 10 jours après.

Les séances suivantes

Les séances suivantes sont espacées de 3 ou 4 semaines. A chaque séance il faut penser à apporter les cahiers du jour ou les cours. Ils permettent de mesurer le réinvestissement des exercices en situation et de repérer les points de blocage à travailler pour poursuivre avec efficacité la rééducation. Le respect des prescriptions entre chaque séance est indispensable pour le succès de la rééducation.

Une rééducation nécessite en moyenne 6 à 8 séances. Sauf pathologie particulière, elle ne dépasse pas 10 séances.

La séance bilan

 Cette séance permet de mesurer le chemin parcouru grâce la rééducation. Il peut rester des points à améliorer mais qui ne nécessitent pas la poursuite de la rééducation. La séance bilan permet de les lister et de donner les derniers conseils pour la pérennisation des résultats.    
 

C’est aussi l’occasion de mettre en lumière et de valoriser les efforts fournis en décernant un diplôme de fin de rééducation et un crayon d’or !

Je reçois dans mon cabinet le mercredi et le vendredi sur rendez vous.

Vos questions

Le grapho-pédagogue est un rééducateur en écriture. C’est un professionnel souvent issu de l’enseignement qui a suivi une formation spécifique sur l’apprentissage et la rééducation de l’écriture. Le réseau 5E forme chaque année de nouveaux grapho-pédagogues.

La méthode utilisée est basée sur des exercices simples, évolutifs, personnalisés qui prennent en compte toutes les composantes de l’écriture : le geste, le son et le sens. Pour que la méthode soit efficace, les exercices conçus sur mesure doivent être travaillés quotidiennement entre les séances. Pour automatiser un nouveau geste pour qu’il soit intégré et utilisé en toute situation, il faut s’entraîner de l’ordre de 10 à 15 minutes par jour. Un entraînement régulier produit toujours des résultats qui vous surprendront.

Une séance coûte 50 €. A ce jour la rééducation en écriture n’est pas remboursée par la sécurité sociale. Certaines mutuelles peuvent prendre en charge quelques séances. Le règlement se fait en espèces ou par chèque à la fin de chaque séance. Une facture vous est remise. Tout rendez-vous non décommandé au moins 48H à l’avance sera dû.

  • quand il est lent, se fatigue vite, ne termine pas ses exercices ou refuse d’écrire
  • lorsqu’il est crispé en écrivant, se plaint de douleurs
  • quand vous n’arrivez pas à le relire
  • Si ses copies contiennent beaucoup d’erreurs
  • quand ses cahiers sont peu soignés, tachés, annotés « illisible ! », « soin ! »…
  • quand les professeurs n’arrivent pas à le relire
  • lorsqu’il n’arrive pas à se relire,
  •  quand il ne parvient pas à copier ses cours ou à terminer ses devoirs dans les temps
  • en cas de douleurs lorsqu’il écrit
  • pour préparer un examen, un concours…
  • quand l’écriture n’est pas à son image
  • pour améliorer sa vitesse
  • en cas de crampes de l’écrivain, de douleurs
  • pour réapprendre à écrire suite à une perte temporaire de mobilité…

Exceptés les écrits « scolaires » (cahiers du jour, de leçons, prise de notes…) tout ce dont on a besoin pour la rééducation est fourni au cabinet. Une pochette de rééducation est donnée lors de la première séance ainsi qu’un crayon de papier. Il faudra veiller à les rapporter pour chaque séance. Certains jeux et du matériel de rééducation peuvent être prêtés d’une séance à l’autre. En fin de rééducation, des tests de stylos sont possibles.